dimanche 11 septembre 2011

Clockwork Prince : Premières impressions, une chronique traduite.



Comme c'était annoncé depuis un moment, les copies avancées ont été distribuées par l'éditeur et les premières réactions sont tombées sans attendre. Stupéfaction, bonheur, tristesse, tous ses sentiments ont défilé sur la toile jusqu'à former des chroniques complètes plus dithyrambiques les unes que les autres.

Je vous en ai traduit une et vous mets pèle mêle les impressions de son auteur afin de vous donner une petite idée de ce que cette lecture peut inspirer...

Les lecteurs doivent s'attendre à certaines choses en lisant chaque livre de Cassandra Clare :
  • Une prose qui a du punch, offrant des allers-retours entre le merveilleux poétique et le graveleux viscéral, avec tant de finesse que vous en oubliez simplement que vous lisez comme si les scènes saignaient dans votre esprit à travers vos yeux.
  • Des dialogues qui sont tellement hilarants que vous en ferez des citations à vos amis pendant longtemps, mais pas seulement, car il y a des dialogues si profondément personnels que vous voudriez vous les tatouer sur le corps.
  • Des personnages auxquels on s'attache. Des personnages qu'on aimerait être, ou dont on aimerait être amoureux. Des personnages que l'on aime, déteste, et aime et déteste, qui remettent en question notre perception du monde. Des personnages qui sont tellement complets, et tellement en chair qu'ils viennent carrément à la vie pendant la lecture. Des personnages avec une véritable personnalité, des travers, des préférences et une histoire. Des personnages qui ne sont jamais stéréotypés ou caricaturés ou (?). Des personnages avec de profondes motivations pour leurs actions, pour lesquelles il y a toujours une "raison". N'ayez aucun doute là dessus, Cassie connaît les intentions de Will à l'égard des canards... (la faim sans doute).
  • Une storyline captivante tellement bien rythmée que cous tourner les pages avec avidité jusqu'à ce que vous ayez tout fini et vous ruer pour tourner les pages de votre calendrier afin de mesurer la torture d'attendre le prochain livre.
  • Au moins une scène si sensuelle qu'elle vous fait rougir. Au moins une scène si émouvante qu'elle vous brisera le coeur et vous fera pleurer. Au moins une scène si ninja-hors-du-bleu (ne me demandez pas, je ne fais que traduire :ndlr) hilarante qu'elle vous fera exploser de rire peu importe où vous êtes. Et, si ce n'est pas le dernier livre de la série, une fin qui vous laissera des trous chauves à l'endroit précis où vous aurez arraché vos cheveux par agonie.
L'auteur de cette chronique ajoute qu'elle n'a pas besoin de préciser à quel point elle est une grande fan de Cassie Clare, elle a adoré chacun de ses livres et ce quelle vient de décrire précédemment est encore plus vrai dans Clockwork Prince. En clair, elle est surprise du fait que Cassie Clare s'améliore encore dans son écriture faisant de Clockwork Prince le meilleur livre qu'elle n'ait jamais lu !

Elle précise que Clockwork Prince n'est pas juste une résolution du triangle amoureux entre Will, Jem et Tessa, comme on peut le voir souvent et même dans TMI. C'est beaucoup plus que ça.

Le personnage de Tessa prend une importance considérable dans ce livre, faisant d'elle l'une des meilleures héroïnes qu'elle n'ait jamais vue dans la littérature YA. Elle est forte, intelligente, sait se défendre, refuse parfois l'aide qu'on lui propose pour ne pas paraître fragile. Elle a une grande capacité pour l'amour, la confiance et le pardon. Elle est tourmentée par cette question qui la taraude, suis-je ou non une sorcière ? Mais elle commet aussi des erreurs et c'est ce qui fait son humanité, elle n'est pas parfaite loin de là ; et, elle apprend de ses erreurs.
C'est une héroïne comme on aimerait en voir plus souvent.

Quand on voit évoluer Tessa au côté de Will et Jem dans Clockwork Angel, la question qu'on doit se poser n'est pas pourquoi ses deux garçons tombent-ils amoureux de cette fille ? Mais bien Comment serait-ce possible de pas être amoureux d'elle ?

L'auteur de cette chronique ne veut donner aucun détail du synopsis qui nous priverait inévitablement de l'effet de surprise et du plaisir de découvrir certains points. Elle dit juste qu'elle a crié, ri, pleuré de tristesse et de joie et qu'elle a hurlé à voix haute "elle n'a pas fait ça, elle n'a pas fait ça ! Si, elle l'a fait..."

Elle a adoré lire ce livre plus que n'importe quel autre. Si vous attendez des choses particulières, vos attentes seront surpassées, d'après elle. Elle nous précise que Cassie nous entraîne dans une direction et nous croyons tous savoir où nous allons et finalement elle nous fait faire un virage à 180 ° qui nous laisse pantelant la tête engourdie par le choc, la respiration coupée.

Pour conclure elle cite une phrase du livre que dit l'un des personnages "Il y avait des livres qui me faisaient me sentir moins seul(e). Ils pouvaient être honnêtes avec moi et moi avec eux..."
Clockwork Prince fait partie de ce genre de livre. Il offre une histoire réelle et honnête à qui va visiter ses pages. Un livre qui demande notre propre honnêteté en retour. C'est un livre qui propose ce que les meilleurs livres proposent de faire... "ressentir".


Voici une bien jolie chronique qui ne peut que nous faire regretter un peu plus la longue attente qui nous sépare de ce livre... Pas les 80 et quelques jours avant la sortie de CP en anglais, non, je parle bien sur de l'année entière avant CA en français et je ne préfère même pas penser à la date de sortie de CP en français, ça me mettrait en colère...

J'espère au moins que tous ces petits comptes rendus vous feront patienter et vous maintiendront en appétit jusque-là.

Marcy Jo's review - La chronique en Anglais

Traduction en Espagnol








Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire