jeudi 14 février 2013

Lettre de Will à Tessa...

Source inconnue (me prévenir si c'est votre dessin :)
Dans l'édition collector US du livre le prince mécanique, Cassie à ajouté cette lettre écrite par Will et glissée dans le livre Tale of Two City... Mais Tessa n'a jamais eu l'occasion de la lire...

Tess, Tess, Tessa.
Y a-t-il jamais eu un plus beau son que celui de votre nom? Mon Cœur sonne comme une cloche lorsque je le dis à voix haute. Etrange d’imaginer cela, n’est-ce pas – un Cœur qui sonne – mais quand vous me touchez, c’est exactement ce que cela me fait: comme si mon cœur sonnait dans ma poitrine et le son vibrait dans mes veines et éclatait mes os de joie.
Pourquoi ai-je écris ces mots dans ce livre? A cause de vous. Vous m’avez appris à aimer ce livre lorsque je l’ai méprisé. Lorsque je l’ai lu pour la deuxième fois, avec l’esprit et le cœur ouverts, j’ai ressenti le désespoir profond et la jalousie de Sydney Carton. Oui, Sydney, même s’il n’avait aucun espoir que la femme qu’il aimait ne l’aime en retour, au moins il pouvait lui dire qu’il l’aimait. Au moins, il pouvait faire quelque chose pour prouver sa passion, même si cela était voué à mourir.
J’aurais choisi la mort pour avoir la chance de vous dire la vérité, Tessa, si j’avais pu être sûr que ce serait ma propre mort. Et c’est pour cela que j’ai envié Sydney, parce qu’il était libre.
Et maintenant, finalement je suis libre, et je peux enfin vous dire, sans craindre le moindre danger pour vous, tout ce que j’ai sur le cœur.
Vous n’êtes pas le dernier rêve de mon âme.
Vous êtes le premier rêve, le seul rêve que je n’ai jamais été capable d’arrêter de faire. Vous êtes le premier rêve de mon âme, et à partir de ce rêve, j’espère que viendront tous les autres rêves, la vie en vaut la peine.
Avec espoir enfin,


Tess, Tess, Tessa.

Was there over a more beautiful sound than your name ? To speak it aloud makes my heart ring like a bell. Strange to imagine that, isn't it - a heart ringing - but when you touch me that is what it is like : as if my heart is ringing in my chest and the sound shivers down my veins and splinters my bones with joy.
Why have I written these words in this book ? Because of you. You taught me to love this book where I scorned it. When I read it for the second time, with an open mind and heart, I felt the most complete despair and envy of Sydney Carton. Yes, Sydney, for even if he had no hope that the woman he loved would love him, at least he could tell her of his love. At least he could do something to prove his passion, even if that thing was to die.
I would have chosen death for a chance to tell you the truth, Tessa, if I could have been assured that death would be my own. And that's why I envied Sydney, for he was free.
And now, at last I am free, and I can finally tell you, without fear of to danger to you, all that in my heart.
You are not the last dream of my soul.
You are the first dream, the only dream I ever was unable to stop myself from dreaming. You are the first dream of my soul, and from that dream I hope will come all the other dreams, a lifetime's worth.
With hope at last,
Will Herondale



Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire