mercredi 15 février 2012

Bonus : Une scène coupée de Clockwork Prince : Attention Spoiler!

WILL ET JEM
Will confie son secret à Jem



- Et c'est tout? dit Jem. Voilà toute l'histoire? Est-ce bien là toute la vérité?

Il était assis à son bureau, une jambe repliée sous sa chaise; il avait l'air très jeune. Son violon était posé contre sa chaise. Il était justement en train de jouer au moment où Will était entré dans la chambre sans préambule et avait annoncé la fin des faux semblant : Will avait une confession à faire, et il se devait de la faire tout de suite.

Il sonnait ainsi la fin de la musique : Jem reposa son violon l'air surpris, se pencha en arrière et se raidit comme s'il se préparait intérieurement à ce que Will allait lui jeter à la figure.

- Oui, c'est bien tout, répondit Will, qui, après avoir fait des va et vient interminables durant tout son discours, s'arrêta un instant pour regarder Jem. Et je ne t'en voudrais pas si tu me haïssais. Je pourrais le comprendre.

Il y eut un long moment de silence. Le regard de Jem était fixe sur son visage, fixe et argenté dans la lumière vacillante du feu.

- Je ne pourrai jamais te haïr, William.

La gorge de Will se serra, il voyait un autre visage, une paire d'yeux bleu-gris qui le fixait. "je ne pourrais jamais te haïr Will, même si j'essayais de toutes mes forces", Avait-elle dit.

A ce moment précis, il prit conscience que ce qu'il avait dit à Jem n'était pas "toute la vérité".

Il y avait autre chose à dire. Il y avait son amour pour Tessa. Mais c'était la croix qu'il devait porter, pas celle de Jem. C'était quelque chose qu'il devait taire à Jem pour son bonheur.

- Je le mérite, ajouta Will, sa voix se brisant. Je croyais être maudit, je croyais que tous ceux qui se feraient du souci pour moi allaient mourir; Alors, je me suis attaché à toi, et je t'ai laissé devenir comme un frère pour moi, et en faisant ça, je te mettais en danger...

- Il n'y avait aucun danger.

- Mais je croyais que si. Si je pointais un pistolet contre ta tête, James, et que j'appuyais sur la gâchette, serait-ce moins grave s'il n'y a pas de balle dans la chambre, mais que je l'ignore ?

Les yeux de Jem étrécirent et il se mit à rire, un rire doux.

- Croyais-tu vraiment que j'ignorais que tu avais un secret? s'exclama-t-il. Croyais-tu que j'entamais cette amitié avec toi à l'aveuglette? Je ne savais pas quelle croix tu portais. Mais je savais bien qu'il y avait quelque chose. Sa voix s'adoucit. Je savais que tu pensais être un poison pour tous les gens autour de toi, ajouta-t-il. Je savais que tu pensais qu'une sorte de force nuisible venant de toi pourrait me briser. Et je m'efforçais de te montrer que ce n'était pas le cas. Que l'amour n'était pas si fragile. N'as-tu donc pas compris?

Will haussa les épaules de dépit. Il avait presque souhaité que Jem soit furieux après lui. Il aurait été plus facile à affronter. Mais comment dire à Jem que la culpabilité allait le ronger à chaque fois qu'il poserait les yeux sur Tessa et qu'il la désirerait, à chaque fois qu'il se souviendrait à quel point il avait convoité ce qu'il ne pouvait avoir, ce qu'il ne méritait pas d'avoir.

- Tu m'as sauvé la vie, James.

Un sourire s'étira sur le visage de Jem, aussi rayonnant qu'un éclat de soleil sur la Tamise.

-C'est tout ce que j'ai jamais souhaité.
Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire